Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Musiques contemporaines XX & XXI

Musiques contemporaines XX & XXI

Chroniques de concerts,de festivals, d'événements, de livres, de disques et de DVD.

19 Septembre 2014

Toshio Hosokawa, La voie des fleurs

Deux disques du compositeur japonais  sont dans les bacs Silent flowers, par le Quatuor Arditti pour le label Wergo et le premier volume des œuvres pour orchestre chez Naxos.

Toshio Hosokawa, Silent flowers, par le Quatuor Arditti. Wergo (WER 6761 2). P 2014    

Le premier disque, Silent flowers de Toshio Hosokawa, édité par Wergo, est un hommage à son grand-père qui fut un maître dans l’art d’agencer un bouquet de fleurs, l’ikebana. Cet art propre à la civilisation japonaise, il est à mettre en parallèle avec la « cérémonie de thé ». Ce disque rassemble sa musique pour quatuor à cordes et c'est le Quatuor Arditti qui mène la danse. Le disque sort dans le cadre des quarante ans de création du quatuor. Il y a une vraie affinité entre eux et lui.

Si Toshio Hosokawa a été initié à la composition musicale occidentale par le compositeur germano-coréen, Isang Yun (1917-1995), il est revenu progressivement aux sources de la tradition musicale japonaise, plus précisément celle du théâtre Nô. Sa musique est soit tendue comme un arc près à décocher une flèche, soit totalement relâché comme la « scordatura » d’une corde d’un violon. Le son est pour Toshio Hosokawa une énergie en perpétuelle devenir. Le silence est la matrice de son œuvre, il précise son propos dans l’excellente présentation du disque qui n'est malheureusement pas traduite en français : « Ma musique est une calligraphie de sons, ceux-ci sont peints sur le silence de la toile ».

Toshio Hosokawa, Orchestral works 1 (Moment of blossoming, Lotus under the moonlight, Chant) par Stefan Dohr, cor ; Momo Kodama, piano et Ansi Karttumen, Royal Scottish National Orchestra sous la direction de Jun Märkl. Naxos (8.573239). P 2014

Le second disque que propose le label Naxos est le premier d’une série consacrée à l’œuvre orchestrale de Toshio Hosokawa par le Royal Scottish National Orchestra sous la direction du chef Jun Märkl. Bien difficile de vous dire lequel des trois concertos va ma préférence. Les trois me semblent d’une égale importance. Le premier pour cor interprété Stefan Dohr, cor solo de la Philharmonique de Berlin, donne à cette œuvre la tension qu'il faut. Le second concerto, Lotus under the moonlight, il est interprété par la pianiste japonaise Momo Kodama.Toshio Hosokawa rend hommage à Mozart. L'aspect liquide de l'orchestre est évident, le piano se glisse dans le lotus... Et, la lune n'est pas si loin. Le troisième concerto, Chant, interprété par le violoncelliste finlandais Ansi Karttumen est mené par l'énergie foudroyante de celui-ci, l'orchestre est piqué au vif.

Toshio Hosokawa, La voie des fleurs Toshio Hosokawa, La voie des fleurs

Publié par Omer Corlaix à 15:47pm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires