Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Musiques contemporaines XX & XXI

Musiques contemporaines XX & XXI

Chroniques de concerts,de festivals, d'événements, de livres, de disques et de DVD.

9 Mai 2016

2016, Extension vers l’au-delà

Fileuse, Hors-temps, la  machine (Les siècles obscures)
Fileuse, Hors-temps, la  machine (Les siècles obscures)
Fileuse, Hors-temps, la  machine (Les siècles obscures)
Fileuse, Hors-temps, la  machine (Les siècles obscures)
Fileuse, Hors-temps, la  machine (Les siècles obscures)
Fileuse, Hors-temps, la  machine (Les siècles obscures)

Fileuse, Hors-temps, la machine (Les siècles obscures)

Mercredi 4 mai à 20 h au Nouveau Théâtre de Montreuil : Fileuse, par Cécile Mont-Reynaud., Laurence Vielle et Wilfried Wendling. Hors-temps-Cycle Etienne Klein par Hélène Breschand et Wilfried Wendling,

Vendredi 6 mai à 21 aux Confluences, lieu d'engagement artistique (Paris) : Les Siècles obscurs une proposition de Judith Depaule, Julien Fezans, Laurent Golon et Tanguy Nédélec

« Extension du domaine de la lutte », « au domaine de la note » à « extension » tout court on peut mesurer le chemin parcouru par le festival de « La Muse en Circuit ». C’est sous la direction de David Jisse que le Centre de création créé par le compositeur Luc Ferrari, l’inventeur du hôrspiel à la française, devint « Centre de création nationale ». A l’heure d’aujourd’hui où l’usage du temps réel s’est démocratisé, cette forme radiophonique reste l’empreinte de la Muse. Wilfrid Wendling son nouveau directeur vient tout autant de la scène que de la musique, il est passé par la classe Gaussin avant d’intégrer le CNSMD de Paris. La scène, le théâtre est sa matrice originelle. Cette édition le démontre une fois de plus, des trois spectacles auxquels j’ai assisté, la musique et la dramaturgie ne font qu’un.

Du fil à retordre

Ainsi au Nouveau Théâtre de Montreuil, dans la petite salle Maria Casarès, deux spectacles étaient présentés. Le premier en ouverture de la soirée, Fileuse sur un poème musical de Laurence Vielle, est conçu par l’acrobate Cécile Mont-Reynaud. Le dispositif scénique forme un agrès aérien constitué de longues cordes à brins multiples. Le public se place librement autour du dispositif scénique où une femme araignée entre ciel et terre évolue le long de cordes, puis se déplace d’une corde à l’autre. Cette performance de haute- volée est interprétée par Cécile Mont-Reynaud. Le compositeur Wilfried Wendling récupère le souffle de Cécile Mont-Reynaud pendant sa performance puis la réinjecte en temps réel dans les haut-parleurs de la salle, après avoir été traité par un programme informatique. La performeuse tisse l’œuvre, fait corps avec la musique. Moment de forte intensité.

Une histoire à dormir debout.

La seconde partie de la soirée, Hors-temps-Cycle Etienne Klein que signe conjointement la harpiste Hélène Breschand et Wilfried Wendling, nous mène aux frontières du temps et de l’espace ou nous embarque pour un voyage imaginaire dans l’espace-temps qu’explore le physicien Etienne Klein aux confins des mondes relativiste et quantique. La seconde partie de la soirée projette le spectateur dans un roman-photo noir gothique des années quatre-vingt où Wilfried Wendling joue le rôle d’un dandy désabusé, très post- punk et la musicienne Hélène Breschand en maîtresse femme, semble se jouer des attentes de son partenaire rivé à son ordinateur. Progressivement on quitte notre Terre de désires et de pulsions pour un voyage cosmique intersidéral sous la conduite de la voix radiophonique du physicien Etienne Klein, nous expliquant que le temps est sans passé, ni présent et que l’avenir n’existe pas. Nous voilà, orphelin du temps, Il ne nous reste plus, pour satisfaire nos attentes, que l’espace en expansion et ses grains de lumière. La musique se fait rasante comme ce faisceau de lumière sculptant l’espace. La Harpie a rejoint son instrument, elle une ombre dans le lointain, une Ophélie, tandis que le danois, seul face à nous mixe ses sons en temps réel, tel Chronos dévorant sa progéniture. Progressivement, la harpe et la voix l’emporte sur l’électronique, elles planent au-dessus d’une lande brumeuse comme une âme solitaire en quête d’une créature à incarner ou tel un spectre errant de caveau en caveau pour le repos de son âme. Un spectacle envoûtant, un rêve éveillé, le surréalisme a encore la vie dure à la Muse.

Un art pauvre, une mémoire riche

Le lendemain, je vais dare-dare à la deuxième séance aux Confluencex, à deux pas du cimetière du Père-Lachaise, où les mânes peuvent nous réserver quelques surprises. Les Siècles obscurs, le titre est hugolien, on sent l’épique et les tables tournantes, mais non, ce ne sera point cela, mais encore. Ils sont quatre sur le plateau pour faire fonctionner la machine dans un accoutrement étrange tout de blanc vêtus tenant tout aussi bien du laborantin que de l’officiant d’un rite nouveau. Chacun est face à sa console. La machine, un cube fait de fils, de bric et de broc, trône au centre d’une salle obscure. Chaque spectateur reçoit en entrant, une résistance éclectique, le composant de base de l’industrie numérique naissante. Les spectateurs se placent autour de celle-ci, assis ou debouts. Un des agents passe en revue l’ensemble des éléments de la machine retro-projeté sur les moniteurs présents sur les quatre côté. On perçoit très vite son côté disparate, la vétusté des éléments qui la compose, puis commence une chorale des ordinateurs allant des origines à la fin des années 90. À chaque nom égrené, le chœur scande « Mégahertz ! » progressivement une musique auto-générée par la machine nous enveloppe. Il y aura également, le chant des octets. Spectacle étrange qui tient tout autant de la performance que de l’initiation à une nouvelle religion.

Les concerts à venir :

CONCERT DE PERROQUETS | LES POURPARLERS
Mardi 10 mai _20H00
Le Générateur – Gentilly │ Performances
Concert de Perroquets – Laurent Pascal
Les Pourparlers – Anne-Laure Pigache

CRÉATION COLLECTIVE | CHŒUR TAC-TIL
Mercredi 11 mai _20H30
Église Saint-Merry – Paris │ Concerts
Création collective – ONCEIM
Chœur Tac-Til – Natacha Muslera

NOW ∞
Jeudi 12 mai _20H
Le Carreau du Temple – Paris │ Performance
Now ∞ – Sophie Agnel, Lionel Palun

ACAPULCO REDUX | AJAX
Samedi 14 mai _20H
Café de la Danse – Paris │ Performance │ Théâtre rock
Acapulco ReduxJulien Desprez
Ajax / Qu’on me donne un ennemiMathieu Bauer

IMPROVISATIONS
Mardi 17 mai _19H
Médiathèque Hélène Berr – Paris │ Concert
Improvisations – Élise Dabrowski, Sébastien Béranger

RADIO’RATORIO
Mercredi 18 mai _16H

Maison de la Radio – Paris │ Remise de prix
Radio’Ratorio

TRANSGENRE
Jeudi 19 mai _20H30
Église Saint-Merry – Paris │ Concert
Transgenre – 2e2m, zeitkratzer

INSIDE PIANO | SILLON
Vendredi 20 mai _20H30
La Dynamo de Banlieues Bleues – Pantin │ Concerts
Inside Piano – Reinhold Friedl
Sillon – Collectif Umlaut

Publié par Omer Corlaix à 17:24pm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires