Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Musiques contemporaines XX & XXI

Musiques contemporaines XX & XXI

Chroniques de concerts,de festivals, d'événements, de livres, de disques et de DVD.

27 Décembre 2014

Duo Joëlle Léandre & Pascal Contet – 3. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Duo Joëlle Léandre & Pascal Contet – 3. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
Duo Joëlle Léandre & Pascal Contet – 3. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Duo Joëlle Léandre & Pascal Contet – 3. Ayler records

C’est le troisième disque réalisé ensemble. Le premier remonte à 1994, cela fait maintenant vingt-ans. En tout bien tout honneur commençons par Joëlle Léandre. C’est une légende, plus de 150 CD à son actif. La contrebasse est son instrument. L’improvisation, la musique contemporaine, le jazz mais également la poésie sont ses modes d’expression. Elle a fréquenté les plus grands compositeurs du siècle dernier : Feldman, Scelsi, Cage et Gérard Grisey. C’est une diva. Pascal Contet, son partenaire, c’est l’accordéon contemporain incarné. Il commande, il crée. Il a révolutionné son instrument. Il faut citer deux œuvres, le Karl Koop Konzert de Bernard Cavanna (AEON) et Capt-actions (2004-2005) pour quatuor à cordes, accordéon et dispositif électronique en temps réel d’Ivan Fedele.

Publié par Omer Corlaix à 18:55pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

La pianiste Yejin Gil. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

La pianiste Yejin Gil. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
La pianiste Yejin Gil. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Yejin Gil joue Chin, Boulez, Ligeti, Messiaen, Disques Fy & Du Soltice (SOCD 300)

Le Concours International du Piano d’Orléans présidé par la pianiste Françoise Thinat est en passe de réussir son pari de mettre la création contemporaine au centre du répertoire pianistique. Depuis une vingtaine d’années, tous les deux ans de jeunes pianistes provenant des cinq continents viennent défendre ce nouveau répertoire. Cette année du 6 mars au 24 mars, le piano contemporain est présent à Orléans mais également au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris. Le compositeur invité pour la 11e édition est Jérôme Combier dont on a pu entendre au Festival Présences de cette année une belle création.

Ce disque de la pianiste coréenne Yejin Gil est consacré aux Six Études pour piano de la compositrice coréenne Unsuk Chin (*1961). Ce disque est la résultante des quatre prix (prix SACEM, Nadia-Boulanger, Albert-Roussel et Hitachi) reçus en 2010 au Concours international d’Orléans. Le disque nous propose un face à face d’Unsuk Chin avec György Ligeti qui fut son maître. Deux manières très proches de concevoir la forme brève. Il y a dans l’un et l’autre un sens aigu de la fulgurance et de l’empreinte reconnaissables. Incises pour piano de Pierre Boulez est une œuvre dont les éclairs sont contrebalancés par la puissance des abymes. Olivier Messiaen est un socle pianistique qui ébranle par sa certitude.

Publié par Omer Corlaix à 18:50pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

Laurent Martin, Légendes-Poèmes japonais par 2e2m. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Laurent Martin, Légendes-Poèmes japonais par 2e2m. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
Laurent Martin, Légendes-Poèmes japonais par 2e2m. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Laurent Martin, Légendes-Poèmes japonais par 2e2m sous la dir. Pierre Roullier avec le violoniste Alexis Galpérine et la chanteuse traditionnelle japonaise Junko Tahara. Inactuelles

Il n’est pas inutile de rappeler l’engagement d’une librairie parisienne pour la défense de la musique contemporaine, Tschann. Elle a survécu à la concurrence sauvage de la Fnac-Montparnasse, elle survivra également aux thuriféraires du livre numérique. Le titre de son label sent le souffre de l’intempestif. « Inactuelles » publie des livres avec CD mais aussi des CD tout seul comme celui-ci consacré à au compositeur Laurent Martin (*1959). C’est un musicien proche du compositeur Alain Bancquart (*1934) qui pratique l’usage du quart de ton dans la filiation du compositeur russe Ivan Wyschnegradsky (1893-1979) ayant émigré en France en 1920. Cette tradition prend également sa source dans la musique de Scriabine. Le CD de Laurent Martin comprend deux œuvres. La première, Légendes pour violon solo, chœur et ensemble de quatre instruments à vent est un parcours autour du thème des cinq sens. Laurent Martin propose une musique très intériorisée. La seconde œuvre est composée à partir de textes japonais interprétés par une chanteuse traditionnelle accompagnée par deux guitaristes accordés en quart de ton. L’inactualité de cette musique entre Extrême-Orient et Occident projette l’auditeur dans une intemporalité magique.

Publié par Omer Corlaix à 18:43pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

Pierre Jodlowski, Direct music. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Pierre Jodlowski, Direct music. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
Pierre Jodlowski, Direct music. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Pierre Jodlowski, Direct music, éOle (éOr_005)

Le compositeur toulousain Pierre Jodlowski a cette année 2013 une actualité discographique chargée. Chez le label Signature-Radio France était sorti juste avant l’été un mélodrame avec récitant et orchestre Jour 54 sur un texte de Georges Pérec. Le cinquième disque que nous propose le jeune label éOle est une monographie consacrée à 5 œuvres de Pierre Jodlowski, la plus ancienne à 1997 (Dialog / No dialog) et la plus récente a été créée l’année dernière (Série rose). On est en présence d’œuvre mixte c’est-à-dire comprenant un instrument acoustique et un dispositif électronique.

Publié par Omer Corlaix à 18:37pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

György Ligeti, Métamorphoses nocturnes par le Quatuor Béla. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

György Ligeti, Métamorphoses nocturnes  par le Quatuor Béla. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
György Ligeti, Métamorphoses nocturnes  par le Quatuor Béla. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

György Ligeti, Métamorphoses nocturnes par le Quatuor Béla. AEON (AECD 1332)

Le Quatuor Béla est un jeune quatuor à cordes rassemblant des musiciens des deux conservatoires nationaux supérieurs de musique de Lyon et Paris. Il nous propose deux disques, l’un composé à quatre mains par les compositeurs Thierry Blondeau et Daniel D’Adamo pour Cuicatl et celui-ci consacré aux deux quatuors à cordes du compositeur austro-hongrois György Ligeti (1923-2006). Ce dernier est né en Transylvanie. Le Premier Quatuor date de sa première période de composition, il est virtuose et post-moderne à la fois. Le second quatuor illustre la seconde manière où il invente une nouvelle musique faite de textures sonores. L’un et l’autre sont des chefs-d’œuvre comme également les Six Quatuors de Béla Bartók. L’interprétation du Quatuor Béla est enthousiasmante, il conjugue dans ce disque AEON la précision du geste et la fraîcheur de l’âge.

Publié par Omer Corlaix à 18:23pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

Maurice Ohana, Trois contes de l’Honorable fleur par la soprano Kiyoko Okada, l’Ensemble Musicatreize. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Maurice Ohana, Trois contes de l’Honorable fleur par la soprano Kiyoko Okada, l’Ensemble Musicatreize. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
Maurice Ohana, Trois contes de l’Honorable fleur par la soprano Kiyoko Okada, l’Ensemble Musicatreize. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Maurice Ohana, Trois contes de l’Honorable fleur par la soprano Kiyoko Okada, l’Ensemble Musicatreize et l’Ensemble Arabesques sour la direction de Rolan Hayrabedian. Musicatreize (M13/3C/1/1)

Roland Hayrabedian et son Enemble Musicatreize en défendant depuis des lustres l’œuvre du compositeur Maurice Ohana font œuvre utile. Né en 1913 au Maroc, Maurice Ohana resta toute sa vie une personnalité musicale passionnée par les civilisations musicales extra-européennes. Il eut pour professeur de piano Lazare Lévy. De 1927 à 1931, il poursuivit ses études musicales à Barcelone. Sa rencontre en 1944 avec le compositeur italien Alfredo Casella, un ancien élève de Gabriel Fauré au Conservatoire de Paris et un aussi fervent défenseur de la musique de Claude Debuss, fut déterminante. Il combattit le nazisme sous l’uniforme britannique. Il est en quête d’une musique sacrée. Toute son œuvre est un dialogue avec des forces cachées. Les Trois contes de L’Honorable fleur ont été créés en 1978 au Festival d’Avignon. On parla à l’époque de « théâtre musical ». Sa librettiste Odile Marcel se réfère au théâtre Nô. Né au Japon au XVème, le Nô est un rituel chanté et théâtralisé. Un acteur (le waki) interroge un autre personnage, le shité pour faire advenir l’être qui le hante. C’est également un rituel sacré de désenvoûtement. Trente-six ans après sa création, l’opéra, Les Trois contes de L’Honorable fleur, conserve toute sa puissance originelle.

Publié par Omer Corlaix à 18:17pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

Daï Fujikura, par l’Ensemble Prague Modern et Pascal Galloi. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Daï Fujikura, par l’Ensemble Prague Modern et Pascal Galloi. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
Daï Fujikura, par l’Ensemble Prague Modern et Pascal Galloi. Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Daï Fujikura, par l’Ensemble Prague Modern et Pascal Gallois, basson et direction. Stradivarius (STR 3792)

Daï Fujikura [*1977) est venu à l’âge de quinze ans à Londres poursuivre ses études secondaires au Dover College, établissement succédant à l’ancien prieuré de Dover où Thomas Tallis fut titulaire de l’orgue. Puis, il intégra le Trinity College of Music où il étudia les œuvres de Pierre Boulez, de György Ligeti et de Tōru Takemitsu. Il participa à l’Académie de Lucerne où Pierre Boulez dispensait un enseignement de direction d’orchestre mais aussi de manière plus informelle la composition. Ainsi Pierre Boulez dirigea en 2005, Stream State pour orchestre. Il fit parti des compositeurs invités aux quatre-vingt ans de Pierre Boulez. Il est aujourd’hui un compositeur reconnu, il semble rechercher une synthèse entre le lyrisme de Toru Takemitsu (Grasping pour cordes) et la densité nerveuse d’un Pierre Boulez (Fifth stations). Le disque se termine par un magnifique solo pour basson tendu entre les extrêmes de l’ambitus de l’instrument, Calling, une œuvre dédiée à Pascal Gallois son interprète.

On connaissait Pascal Gallois comme un des meilleurs bassonistes et pédagogues de son instrument, aujourd’hui il introduit une nouvelle dimension à sa vie de musicien, la direction d’ensemble de musique contemporaine.

Publié par Omer Corlaix à 17:46pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

D. D’Adamo T. Blondeau, Plier – Déplier par le Quatuor Béla. Coup de Cœur de l'Académie Cros

D. D’Adamo T. Blondeau, Plier – Déplier par le Quatuor Béla. Coup de Cœur de l'Académie Cros
D. D’Adamo T. Blondeau, Plier – Déplier par le Quatuor Béla. Coup de Cœur de l'Académie Cros

D. D’Adamo T. Blondeau, Plier – Déplier par le Quatuor Béla. Label Cuicatl

Le label La Buissonne vient de lancer une nouvelle collection de disques compacts Cuicatl consacrée à la musique contemporaine. Trois albums sont arrivés dans les bacs courant novembre. Deux des albums sont réalisés par la pianiste Pascale Berthelot. Le premier est consacré au compositeur italien Ivan Fedele (Musica della luce) et le second est consacré au compositeur américain Morton Feldman (Triadic memories).

J’ai retenu pour cette chronique l’album réalisé par le Quatuor Béla dont nous avons récemment chroniqué une belle anthologie consacrée aux quatuors de György Ligeti pour AEON (Métamorphoses nocturnes). Celui-ci Plier-Déplier est une œuvre réalisée conjointement par deux compositeurs, Thierry Blondeau (*1961) et Daniel D’Adamo (*1966). Comme il est écrit sur la brève présentation des compositeurs, « la musique de l’un se dépliant vers la musique de l’autre ». Deux temporalités s’opposent, l’une dynamique, l’autre suspendue. La première est plus narrative tandis que la seconde met en avant la matière sonore, le timbre.

Publié par Omer Corlaix à 17:40pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

Stephano Gervasoni, Dir-In Dir, Coup de Cœur de l'A1cadémie Charles Cros

Stephano Gervasoni, Dir-In Dir, Coup de Cœur de l'A1cadémie Charles Cros
Stephano Gervasoni, Dir-In Dir, Coup de Cœur de l'A1cadémie Charles Cros

Stephano Gervasoni, Dir-In Dir par l’ensemble vocal Exaudi et l’ensemble instrumental L’Instant donné. Winter & Winter (910 208-2)

Dir –In Dir, « Toi - dans Toi », du compositeur italien Stefano Gervasoni est une cantate profane réalisée à partir d’aphorismes extraits du premier livre du Voyageur chérubinique d’Angelus Silésius. Ce dernier est un mystique de la contre-réforme qui fut admiré aussi bien par le philosophe allemand Martin Heidegger que par le poète Paul Celan originaire du Bucovine où sa famille fut anéantie par les nazis durant le second conflit mondial. Le philosophe vit dans la poésie de Silésius une continuité avec les penseurs présocratiques via la théologie négative des religieux rhénans du XVe siècle. Le poète y perçut une pensée proche de son coreligionnaire Martin Buber, une religion de l’immanence, d’un Dieu absent du monde après la catastrophe de la Shoah ; laissant seul, l’homme face à sa responsabilité. Stefano Gervasoni (*1962) nous fait entendre une musique raffinée, tournée vers l’intime, à la frontière du murmure. Il est dans la filiation de Luigi Nono. L’œuvre est à rapprocher du cycle consacré aux dernières années du poète allemand Hölderlin, Scardanelli-Zyklus du compositeur suisse Hans Holliger.

Ce raffinement de l’écriture musicale est porté à son comble par les interprètes de l’ensemble vocal Exaudi et et par ceux de L’Instant donné. Le disque comprend aussi une œuvre instrumental Descdesesasf prolongeant Dir-In Dir.

Publié par Omer Corlaix à 17:33pm - Voir le commentaire ()

27 Décembre 2014

Le quatuor Arditti le 40e anniversaire : Brian Ferneyhough, Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Le quatuor Arditti le 40e anniversaire : Brian Ferneyhough, Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros
Le quatuor Arditti le 40e anniversaire : Brian Ferneyhough, Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros

Brian Ferneyhough, Complete works for String quartet & Trio par le Quatuor Arditti. AEON (AECD 1335)

Le quatuor Arditti le 40e anniversaire : Brian Ferneyhough à l’honneur !

Brian Ferneyhough (*1943) et le Quatuor Arditti, c’est une vraie rencontre. Les trois disques que nous proposent AEON sont un cadeau certes pour les Arditti mais également pour nous auditeurs. Si le Quatuor Julliard est identifié à son interprétation des quatuors à cordes du compositeur Elliott Carter, de même pour les Arditti, le nom de Brian Ferneyhough sera attaché pour l’éternité. Ferneyhough fut dès le départ en 1967 un adepte de la complexité musicale, il veut être à la hauteur d’un Ludwig van Beethoven ou d’un Schoenberg, et nous, nous avançons en émettant l’hypothèse qu’il y est parvenu ! C’est un pan entier de l’histoire de la musique contemporaine que propose les Arditti allant des Sonatas for string quartet composées en 1967 au Sixième quatuor à cordes de Ferneyhough créé en 2010. Irvin Arditti, le fondateur du quatuor est un peu (voir beaucoup) l’équivalent du violoniste Ignaz Schuppanzigh qui en son temps interprétât les plus grands. Brian Ferneyhough vient régulièrement en France, il est depuis 1990 professeur permanent de la Session de composition de Voix nouvelles à l’Abbaye de Royaumont.

Ce coffret de trois disques est également un monument de la musique de chambre européenne. Á écouter, et même à réécouter plusieurs fois pour bien s’imprégner de ce magnifique parcours musical.

Publié par Omer Corlaix à 17:24pm - Voir le commentaire ()