Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Musiques contemporaines XX & XXI

Musiques contemporaines XX & XXI

Chroniques de concerts,de festivals, d'événements, de livres, de disques et de DVD.

9 Septembre 2014

Du mentalisme au théâtre sans queue ni tête. Richard Foreman au déchargeur

Richard Foreman, Old-fashioned prostitutes et Idiot savant mise en scène par Bernard Sobel au Théâtre des Déchargeurs à partir de 21 h jusqu’au 27 septembre 2014

Richard Foreman (*1937) fut un habitué du Théâtre de Gennevilliers au temps où Bernard Sobel présidait aux destinées du théâtre. Il a fondé en 1968 le « Ontological-Hysteric-Theater » qui fut l’une des expressions du théâtre d’avant-garde post-soixante-huitard libérant le spectateur de sa position passive. Les deux pièces présentées aux Déchargeurs révèlent l’autre pan janusien de la personnalité de Bernard Sobel, une personnalité inquiète par la marche du monde, un monde ayant largué la boussole marxiste tant sous sa forme althussérienne que gramscienne.

Old-fashionned prostitutes (A true Romance) a été créée à New-York l’an dernier au Public Theater signant ainsi le retour au théâtre de Richard Foreman. Samuel, cinéaste de son métier, est le personnage principal de cette courte pièce. C’est un émule d’Hamlet pour son goût de l’introspection et de l’indécision. Un inconnu croisé dans la rue lui signifie d’aller à Berkeley. Est-ce bien le bon Berkeley ? Suzie, la compagne de ses descentes abyssales, lui suggère que c’est peut-être le philosophie George Berkeley que lui a indiqué l’oracle des boulevards. Lui demandant ainsi d’admettre enfin que seules les sensations sont accessibles à l’homme et que les grandes idées ne sont pas de ce monde. Théophile Sclavis parvient à nous rendre tangible, sensible, son débat intérieur. Le dernier mot de cette pièce métaphysique est « vide ».

La seconde pièce, Idiot savant fut créée quatre ans plus tôt dans le même théâtre. Théophile Scalis est maintenant un garçon de café lisse comme une image d’Epinal. La catharsis aurait-elle fait son œuvre ?  Très vite mon cerveau s’est embrumé... L’AVC pointait peut-être à l’horizon. Un trop plein d’informations tue l’information. En dépit de mes efforts, je n’arrivais plus à suivre les élucubrations de l’Idiot Savant, ici magistralement interprété par un Frédéric Losseroy survolté, en tenue kaki d’archéologue, accompagné par ses deux consœurs Olga (Manon Payelleville) et Marie (Noémie Rambert), toutes aussi déjantées. Je connaissais le paradoxe du canard-lapin de Ludwig Wittgenstein mais c’est de la gnognotte comparativement au « Grand Canard ». Le mot final de la pièce fut « rien ». Un nihilisme parfaitement assumé de la part de Richard Foreman mais pour Bernard Sobel, j’en doute. J’y perçois une nostalgie.   

Richard Foreman, Old-fashioned prostitutes  : Daniel Léocadie (Alfredo), Clémence Longy (Gabriella), Zelda Perez (Suzie) et Théophile Sclavis (Samuel)

Richard Foreman, Idiot savant : Jérôme Cochet (Le Grand Canard), Frédéric Losseroy (Idiot savant), Manon Payelleville (Olga), Noémie Rimbert (Marie), Théophile Sclavis (Le Garçon), Sylvain Martin (La Voix)

Le canard-lapin de Ludwig Wittgenstein & Richard Foreman
Le canard-lapin de Ludwig Wittgenstein & Richard Foreman
Le canard-lapin de Ludwig Wittgenstein & Richard Foreman

Le canard-lapin de Ludwig Wittgenstein & Richard Foreman

Publié par Omer Corlaix à 16:44pm - Voir le commentaire ()

9 Septembre 2014

Hier sir Peter Maxwell-Davies fêtait ses 80 ans aux Proms

On peut réécouter en bonne définition le concert en ligne.

  • Sir Peter Maxwell Davies
    • Concert Overture 'Ebb of Winter' (18 mins)
      London premiere
    • Strathclyde Concerto No. 4 (27 mins)
    • An Orkney Wedding, with Sunrise (14 mins)
  • Dimitri Ashkenazy clarinet, Proms debut artist
  • Scottish Chamber Orchestra
  • Ben Gernon conductor, Proms debut artist
Hier sir Peter Maxwell-Davies fêtait ses 80 ans aux Proms

Publié par Omer Corlaix à 11:05am - Voir le commentaire ()

8 Septembre 2014

Ce soir Peter Maxwell-Davies est à l'honneur aux Proms

Lundi 8 septembre à 21 h 15 à 10 h 30 (heure française) au Royal Albert Hall les Proms poursuivent le portait musical de Peter Maxwell-Davies.  

        Concert Overture 'Ebb of Winter' (18 mins), première londonienne

        Strathclyde Concerto No. 4 (27 mins)

        An Orkney Wedding, with Sunrise (14 mins)

    Dimitri Ashkenazy clarinet, Proms debut artist

    Scottish Chamber Orchestra

    Ben Gernon conductor, Proms debut artist

Peter Maxwell-Davies & Ben GernonPeter Maxwell-Davies & Ben Gernon

Peter Maxwell-Davies & Ben Gernon

Publié par Omer Corlaix à 16:42pm - Voir le commentaire ()

8 Septembre 2014

Complément à La Messe de terre de Michel Chion

Extrait de La Nouvelle histoire de la musique sacrée. Du chant synagodal à Stockhausen de Luigi Garbini (Bayard, 2008) :

« La messe de terre  (1991-1996) de Michel Chion (1947) correspond […] à un projet audiovisuel visant à revisiter la ritualité eucharistique, où le déphasage des sons et des mots, par rapport au caractère cyclique des images « profanes », confère une valeur quasi ancestrale à la scansion traditionnelle du proprium/ordinarium. »

Petit glossaire :

L’ordinarium de la messe est constitué Kyrie, Gloria, (Credo), Sanctus et Agnus Dei

Le proprium de la messe est constitué de chant ayant la propriété de changer selon les célébrations par exemple l’Offertorium dans la Messe de Requiem

Complément à La Messe de terre de Michel ChionComplément à La Messe de terre de Michel Chion

Publié par Omer Corlaix à 12:10pm - Voir le commentaire ()

6 Septembre 2014

Bernard Sobel carte blanche : Guan Hanqing aux Déchargeurs

Bernard Sobel carte blanche  Guan Hanqing. Corélaisation les déchargeurs / cie Bernard Sobel. Théâtre des déchargeurs,  3rue des déchargeurs 75001 Paris m° Châtelet. représentation à 18 h 30 jusqu'au 27 septembre.

Bernard Sobel a une passion si forte du théâtre que rien ne peut arrêter sa vie de saltimbanque. Le théâtre, c’est son oxygène. Vous pouvez lui enlever tous les moyens financiers du monde et le mettre à la retraite d’office mais rien n’y fera. Au Japon, il serait un trésor vivant que l’on vénérerait. En Chine, il serait un sage que l’on viendrait interroger telle une pythie. Bon arrêtons l’éloge, c’est comme ça, c’est la vie.

Les deux pièces du dramaturge chinois Guan Hanqing,  Sauvée des eaux par une coquette et Le Rêve du papillon sont d’une durée chacune d’une cinquantaine de minutes, ceux sont des chefs-d’œuvre. Certes les français cultivés connaissent maintenant Tang Xianzu (1550-1616) dramaturge de l’époque Ming grâce au Festival d’Automne et au roman de Lisa See, Le Pavillon aux pivoines.  Guan Hanqing (c. 1241-1320) est un dramaturge de l’époque Yuan. Le théâtre chinois, est un théâtre chanté, on évoque le terme d’opéra-théâtre. Il est rattaché au style zaju de la Chine du Nord. C’est un spécialiste du  « drame judiciaire » et les deux pièces proposées sont dans cette veine. Si vous avez aimé les enquêtes du Juge Ti de Robert van Gulik ou les deux « blockbusters » Détective Dee, vous serez dans votre élément.

La première pièce Sauvée des eaux par une coquette nous montre comment la « courtisane » Zhano Paner va sortir d’un mauvais mariage Ynzhang sa compagne du quartier des plaisirs de Bianlang. La seconde pièce, Le Pavillon du rêve tient du jugement de Salomon voire du Cercle de craie Caucasien de Brecht. On y entend aussi la Bonne Âme du Se-Tchouan.

La troupe ici présente, car ils sont neuf sur scène et nous n’avons pas envie de dire qui est meilleur que l’autre, ni de les différencier. C’est l’esprit de la compagnie qui habite chacun des acteurs sur la scène. Le blanc domine, il joue dans une boîte, tout est à l’économie, les costumes et les maquillages sont d’une justesse confondante. Cela me rappelle le Petit Théâtre de Vitez à Chaillot. Théâtre parfait, il faut aller aux Déchargeurs séances tenantes. Il n'y a que 80 places !

Les comédiens : Jérôme Cochet, Daniel Léocadie, Clémence Longy, Frédéric Losseroy, Manon Payelleville, Zelda Perez, Noémie Rimbert, Théophile Sclavis et Sylvain Martin pour les bruitages.

Bernard Sobel (mise en scène), Michèle Raoul-Davis (dramaturgie), Evelyne Pieiller (texte français), Jean-Baptiste Gillet (décor), Jean-François Besnard (lumières), Mina Ly (costumes, coiffures et maquillage), son (Bernard Valléry)

A lire : Cinq pièces de Guan Hanqing », Théâtre/Public, cahier coordonné et présenté par Michèle Raoul-Davis, nos  186-187, 2007 — retraduction depuis les traductions en anglais de Gladys Yang et Yang Xianyi.

Guan Hanqing. Acteurs de théâtre. Peinture murale du temple de Guangshen (environs de Hongdong, Shanxi), 1324. Théâtre/Public

Guan Hanqing. Acteurs de théâtre. Peinture murale du temple de Guangshen (environs de Hongdong, Shanxi), 1324. Théâtre/Public

Publié par Omer Corlaix à 11:42am - Voir le commentaire ()

6 Septembre 2014

Chion La Messe de Terre DVD

Michel Chion, La Messe de terre, liturgie vidéo en deux parties et un entracte. Avec ou sans sous-titres anglais. Motus M 614001. DVD est distribué par Abeille musique

152 minutes qui nous proposent Michel Chion vous accrochent et ne nous laissent plus en paix. Dans l’œil et l’oreille, ce film me rappelle  le Dialogue  de Rome de Margueritte Duras. Le monde est vu derrière une vitre dans une voiture roulant dans le sens opposé des gens qui déambulent sur les bas-côtés de la route. L’eau est omniprésente sous toutes ses formes. Le sous-titre liturgie « audiovisuelle-logo-visuelle » nous est expliqué par l’auteur lui-même dans l’excellent  bonus  de 22 minutes  accompagnant l’œuvre. Il y a les images, le son (la voix + les sons concrets transformés et mixés) mais aussi des textes extraits principalement des Evangiles qui s’affichent sur l’image. Cette pratique  est devenue courante par exemple dans l’œuvre de Jean-Luc Godard. La Messe de terre comprend quatorze moments qui sont une mise en abîme de la Section 3 évoquant les quatorze moments de la crucifixion du Christ. La Section X, La Genèse où l’eau devient déluge, cataractes… Cette section est portée par les voix du chœur du Gesang der Geister über den Wassern de Schubert et de Goethe. Mais la cataracte est également cette maladie de l’œil de l’opacification. L’art du montage sonore et visuel atteint  dans cette œuvre le sublime. Le film de Michel Chion  avait été montré au Festival de Locarno en 1996, c’est aujourd’hui un DVD pour tous.

Rappelons que Michel Chion est l'auteur d'une des oeuvres essentielles de la musique concrète : Requiem (1973) est téléchargeable sur le site Qobuz.

Un livre de référence : Michel Chion, L’audio-vision - Son et image au cinéma, Coll. « Cinéma », Armand Colin, Paris, 2005

Chion La Messe de Terre DVD

Publié par Omer Corlaix à 09:29am - Voir le commentaire ()

5 Septembre 2014

Demain aux Proms, après Peter Maxwell Davies c'est le tour Harrisson Birtwistle

samedi 6 septembre
3.00pm – c4.30pm
Cadogan Hall

Proms Chamber Music & Saturday Matinees

  • Sir Harrison Birtwistle
    • Verses for Ensembles (26 mins)
    • Dinah and Nick's Love Song (6 mins)
    • Meridian (27 mins)
  • Hilary Summers alto
  • Exaudi
  • Birmingham Contemporary Music Group
  • Oliver Knussen conductor
Sir Harrison Birtwistle par Oliver KnussenSir Harrison Birtwistle par Oliver Knussen

Sir Harrison Birtwistle par Oliver Knussen

Publié par Omer Corlaix à 15:27pm - Voir le commentaire ()

5 Septembre 2014

John Adams aux Proms hier. On réécoute en bonne déf.

jeudi 4 septembre
7.30pm – c9.45pm
Royal Albert Hall

Proms on TV

  • John Adams
    • Short Ride in a Fast Machine (5 mins)
    • Saxophone Concerto (30 mins)
      UK premiere
  • Timothy McAllister alto saxophone, Proms debut artist
  • BBC Symphony Orchestra
  • Marin Alsop conductor
John Adams & Timothy McAllister
John Adams & Timothy McAllister

John Adams & Timothy McAllister

Publié par Omer Corlaix à 15:11pm - Voir le commentaire ()

5 Septembre 2014

La 16ème édition du Grand Prix des Lycéens, c’est partie

La  16ème édition du Grand Prix des Lycéens, c’est partie.  La Commission a fait ses choix. Créé en 2000 par La Lettre du Musicien, depuis 2013 c’est Musique nouvelle en liberté qui pilote l’affaire. Il permet à des jeunes lycéens et lycéennes de Second et de Première de Lycée ayant l’option musique au baccalauréat de découvrir douze compositeurs contemporains. De même pour la chanson, l’Académie Charles Cros a elle aussi créé Le Grand Prix de l'Académie Charles Cros.  

Les trois derniers lauréats du Grand prix sont Thierry Machuel en 2012, la compositrice franco-finlandaise Kajia Saariaho en 2013 et Éric Tanguy en 2014.

A cette occasion les compositeurs sélectionnés vont pouvoir rencontrer sur place les lycéennes et lycéens, et faire découvrir leur musique et leur personnalité.

C’est à la  Philharmonie de Paris  que sera proclamé le mardi 24 mars 2015, le Grand Prix des Lycéens 2015.

Les 6 disques sélectionnés du Grand Prix Lycéen des Compositeurs  2015.

•Gilbert Amy, Litanies pour Ronchamp par Les Solistes XXI sous la dir. De Rachid Safir, le Quatuor Parissii, Abel Billard aux percussions. Editions Soupir (5224). P 2013

•Allain Gaussin, L’Harmonie des Sphères, Harmonies des sphères. Ensemble Sillages sous la dir. De Philippe Arrii-Blachet, Ame son

•Pierre Jodlowski, Direct music, éOle (éOr_005)

•Laurent Martin, Légendes-Poèmes japonais par 2e2m sous la dir. Pierre Roullier avec le violoniste Alexis Galpérine et la chanteuse traditionnelle japonaise JunkoTahara. Inactuelles

•François Narboni The Mosellan Psycho, The Mosellan psycho par le Trio K/D/M

•Gabriel Sivak Ciudades limítrofes par des musiciens de l’Orchestre philharmonique de Radio France

Eric Tanguy entouré des élèves. 15e Grand Prix Lycéens des compositeurs

Eric Tanguy entouré des élèves. 15e Grand Prix Lycéens des compositeurs

Publié par Omer Corlaix à 13:41pm - Voir le commentaire ()

2 Septembre 2014

Omer Corlaix added 2 new photos.

Omer Corlaix added 2 new photos.

Publié par Omer Corlaix à 20:39pm - Voir le commentaire ()